Documentaire

Vous pouvez me trouver dans le répertoire «Les dames du doc».

Voici la liste de mes principales réalisations documentaires:

  • Un trou dans la jambe – A hole in the leg (4 min 50, 2016)
    DOCUMENTAIRE ANIMÉ EXPÉRIMENTAL
    * «Épi d’or»: Prix du public pour le meilleur film, festival Cinémental, 2017*
    * Prix Spira, Festival Fantasia-Fantastique weekend, 2017*

    Geneviève a un trou dans la jambe. Une cicatrice, une trace de mémoire. Une histoire de résilience, racontée dans ce documentaire animé.
    Film tourné en 16 mm. utilisant à la fois l’animation sur pellicule et vidéo, où le médium film est également «cicatrisé» et altéré par l’utilisation de diverses technique de dégradation.
    Diffusion sur les ondes de UNIS TV, ainsi qu’en festivals.
    Pour visionner cette oeuvre, contactez-moi.

  • Visages du cybersexe (52 min., 2016)
    DOCUMENTAIRE TÉLÉ
    Linda est une femme dans la cinquantaine qui pratique le métier de Cam model et adore ça.  Pour leur part, Sly et Bella sont en couple et éprouvent beaucoup de plaisir à produire des vidéos de leurs ébats, qu’ils comptent bien diffuser sur leur propre site web sous peu! Yannick est propriétaire du site Montrealamateur.com, un site de rencontre ouvertement sexuel. Bernard, 56 ans, est membre du site et s’y métamorphose en Valérie La Douce pour assouvir ses fantasmes de lingerie fine. Ces personnages révèlent sans tabous leur quotidien dans l’univers du cybersexe.
    Documentaire télédiffusé sur les ondes de Canal Vie en novembre 2016.
    Pour visionner cette oeuvre, contactez-moi. 
  • L’Art érotique  (5×44 min., 2015)
    SÉRIE DOCUMENTAIRE TÉLÉ
    La série documentaire L’Art érotique, diffusée sur les ondes de ARTV à l’hiver 2016, peut être visionnée dans son intégralité sur le site web de l’émission, que je vous invite à explorer d’ailleurs pour en savoir plus sur chaque artiste de la série:

http://arterotique.artv.ca/emission/

Résumé de la série : « L’attrait pour le corps humain et sa sensualité est depuis toujours un des moteurs les plus puissants de création artistique. Même si les tabous entourant le sexe ne sont plus ce qu’ils étaient, l’art qui s’y consacre demeure un sujet méconnu. La série L’Art érotique explore cet univers fertile en imagination et en fantaisie. »

  • Que les choses changent – Things change (3min.45, 2014)
    DOCUMENTAIRE EXPÉRIMENTAL
    Documentaire expérimental, tourné à Shanghaï.
    Brève incursion, depuis le bout du monde, dans l’état d’âme de la réalisatrice.

Il est disponible pour visionnement en cliquant ici.

DIFFUSIONS: Programme «Québec en court 2014» au Marché du film de Clermont-Ferrand / Compilation SODEC 2014/ Festival international Regard sur le court métrage 2014/ International FilmFest Dresden 2014 /Hot Docs International Film Festival 2014/ Cinéma du Parc, Montréal, 2014 (en première partie d’un long)/ Festival Fantasia/ MATv

  • Démasquées… les beautés (44 min., 2012)
    DOCUMENTAIRE TÉLÉ

Documentaire au sujet de la relation des femmes et des jeunes filles avec le maquillage, «Démasquées… les beautés» met en vedette Marie Plourde et plusieurs personnalités connues du Québec, qui ont acceptée de participer au documentaire… sans maquillage. Diffusé sur les ondes de Canal Vie.

  • Pour visionner la version complète du film, contactez-moi:
  • Ceux qui sont là – Those who are there
    (87 min. et 52 min., 2010)
    DOCUMENTAIRE TÉLÉ ET LONG MÉTRAGE
    * Prix «Best documentary/Biography», Yorkton Film Festival, 2011*
     Comment s’articule la vie quand un proche devient malade et qu’on le garde à domicile? Pendant 2 ans, j’ai fait ce film en suivant le quotidien de mon père et de ma mère, sa complice et son aidante, ainsi que des aidants professionnels qui venaient à la maison et sont devenus des amis. Un hymne à la solidarité dans les moments difficiles.

«Martine Asselin (…) fait le tour, sans complaisance, d’une réalité amère qui peut frapper n’importe qui. Devant ce travail, on ne peut que s’incliner.»      André Duchesne, La Presse
«Martine Asselin dévoile avec tendresse la vraie nature des aidants naturels.»
André Lavoie, Le Devoir

Diffusé en salles et en festivals, et la version courte à Télé-Québec

Visionnement disponible ici.

  • Québec, lieu de passage (52 min, 2007)
    DOCUMENTAIRE TÉLÉ

«Prix du meilleur documentaire court et moyen métrage», Rendez-vous du cinéma québécois 2008.
Ce film traite de la situation des minorités visibles dans la Capitale en donnant la parole à des gens lucides et touchants qui s’activent pour changer les choses. Coréalisé avec mon ami Éric Martin, «immigrant français à Québec depuis 14 ans»!

Pour visionner le film, c’est ici!

Diffusé en festival et à Télé-Québec

  • La grande amoureuse  (46 min., 2007)
    DOCUMENTAIRE TÉLÉ
  • «Pourquoi serait-il mieux d’aimer une seule personne que plusieurs?»
    Portrait et réflexions sur l’amour, le couple et les fidélités plurielles,
    mettant en vedette l’auteure et journaliste française Françoise Simpère.

    Diffusé en festivals ainsi qu’à la télévision, à Canal Vie

  • Symphonie Locass 
    (52 min., 2006)
    DOCUMENTAIRE TÉLÉ
    Ce film suit l’expérience symphonique pas piquée des vers qui réunie, pendant quelques jours intenses, les membre du groupe Loco Locass et les campeurs du Camp musical Saint-Alexandre. Un documentaire musical et humain, où on «bounce» joyeusement des archets au rythme du rap! Co-réalisé avec mon ami Marco Dubé, co-produit par l’ONF et Productions VF.

L’intégral est disponible sur le site de l’ONF gratuitement.

Diffusé en festivals et pour le grand événement du 400e anniversaire de Québec, ainsi qu’à Télé-Québec